cover
08 Mar

Dans les coulisses du shooting Marie Claire Belgique

Toujours eu envie d'en savoir plus sur ce qui se passe pendant un shooting professionnel ? Suis l'équipe de KastingKafé dans les coulisses d'un shooting mode Marie Claire Belgique.

Préparation du shooting 

Il est 10h du matin ce 25 février et l’ambiance est électrique dans le studio. Beaucoup de monde se presse sur quelques mètres carrés à peine : Penda la mannequin, Isabel la maquilleuse, Julien le photographe et son assistant Lionel, Geoffrey, le styliste et Anouk, la rédac’cheffe. Sans compter l’équipe de KastingKafé et plusieurs stagiaires curieuses, venues jeter un œil à «un shooting Marie Claire». 

Le soleil tape sur les fenêtres et le studio chauffe alors que Julien et son assistant installent le matériel. Flash, fonds, câbles,… Il en faut du matos pour un shooting photo.

Julien photographe installe matériel shooting photo Marie Claire

Alors que l'équipe s'affaire pour tout installer, Geoffrey s'active de l'autre côté du studio pour sélectionner une première tenue. C'est un vrai trésor orangé qui s'étale sur une table et sur un portant : vestes, pantalons, bijoux, foulards...

portant vêtements shooting photo mode Marie Claire

De quoi rendre n'importe quelle fashionista complètement folle. Les couleurs qui font fureur cette saison : corail, orange, rouge et rosé. Parfait pour mettre en valeur le teint lumineux de notre mannequin.

chaussures pour shooting de mode


Pour ne pas perdre de temps, Penda passe au maquillage entre les mains d'Isabel, la makeup artist.
Les deux nous avouent déjà se connaître et avoir travaillé ensemble dans le passé et ça se sent : une certaine complicité est palpable. Le premier make-up est léger et exploite la beauté naturelle de Penda. 


 

Après le maquillage, l'essayage

Pendant un shooting photo, chaque minute compte alors pour l'essayage, pas de cabine. Penda se met dans un coin du studio pour se changer. Difficile d'être pudique quand on est mannequin : les changements de tenue sont nombreux et demandent de l'aide. Pour laisser son intimité à Penda, nous détournons tous les yeux quelques minutes avant de pouvoir finalement découvrir la première tenue choisie par le styliste. 

Longue veste fleurie, haut et pantalon orange, le tout accompagné de lunettes rouges : la transformation laisse tout le monde bouche bée. Ne reste plus qu'à s'occuper de la chevelure de Penda. Le styliste hésite et finit par proposer à Isabel un bandeau. Heureusement, les cheveux de Penda sont faciles à manipuler : "comme de la mousse !" s'amuse Isabel en ajustant les boucles. 

Enfin le shooting ! 

Tout le monde est prêt. Penda est sous les projecteurs, Julien empoigne son appareil photo et Isabel se tient prête pour de petites retouches maquillage. Les premiers clacs des flashs se font entendre et le professionnalisme prend les rênes. Une équipe qui ne se connaissait pas ou peu travaille soudainement en harmonie : tout l'esprit de KastingKafé. 

Les poses s’enchaînent et on ne peut pas s’empêcher d’être ébahi par la prestance de Penda. Dépassant tout le monde d’une tête, perchée sur ses talons, elle attire de façon magnétique le regard.  

Un certain rythme s’installe : Penda enfile une tenue et retourne poser. Le styliste ajuste sa tenue, la maquilleuse retouche son maquillage et on recommence. Viennent s’intercaler des pauses où tout le monde se réunit devant l’ordinateur pour vérifier les photos. 

Photographe, mannequin et maquilleuse vérifiant les photos

Les petits trucs qui font toute la différence 

Parfois, pendant un shooting, pour avoir le tombé parfait, il faut recourir à des petits trucs. On vous livre un des secrets: des petites pinces !

Pinces tenant vêtement sur la mannequin Penda

Ce sont ces petites pinces qui permettent aux manches d’une veste un peu trop large de ne pas tomber, par exemple. Une autre pince bien placée transforme un collier en diadème qui sublime la coiffure de Penda. « Ça ne paie pas de mine comme ça mais le rendu photo est impeccable. Attention de ne pas les montrer devant l’appareil » prévient Geoffrey.

Autre astuce ? Pas besoin d’un ventilateur encombrant pour faire souffler un peu d’air et faire s’envoler des franges qui ornent les cheveux de Penda. Geoffrey trouve un grand morceau de carton et utilise un peu d’huile de coude. Voilà le coup de vent parfait qu’il fallait pour la photo ! 

 

Les aléas du shooting

Être un professionnel dans le monde de la photographie de mode, c’est aussi savoir maîtriser les petits problèmes qui peuvent se présenter. A ce shooting, c’était une boîte avec une partie des vêtements/tenues qui manquait à l’appel. Alors on s’adapte, on fait sans… En attendant son arrivée, on shoote d’autres tenues pour ne pas perdre une seule seconde du temps précieux dans le studio. 

carton de vêtements de mode pour shooting

Et quand le fameux carton arrive, c’est la déception à l’ouverture : du jaune, des maillots de bain... Il y a eu erreur sur la commande. 

Une ambiance au top

Heureusement, ces soucis n’entament en rien la bonne ambiance qui règne dans le studio. Après quelques tenues, Penda demande de la musique et commence à esquisser quelques pas cadencés sous l’objectif. C’est presque l’heure du repas et la nervosité du début de shooting est retombée en faveur d’une atmosphère plus détendue.  

L’équipe profite du soleil pour aller manger un sandwich dehors, pas trop loin du studio. Les langues se délient et l’équipe discute. On parle du mannequinat et des standards qui changent. Mais pas trop longtemps : c’est déjà la fin de la pause et il faut se dépêcher, parce qu’il faut remballer et libérer le studio à 16h30.  

Talent et professionnalisme  

Tout va très vite dans un shooting, pas de place pour l’amateurisme. Sélectionner des intervenants dont on est sûr du talent et du professionnalisme, c’est notre crédo chez KastingKafé. Un pari réussi pour ce casting : tous les intervenants se sont distingués dans leurs domaines respectifs. 

Ainsi, pour gérer son temps, Isabel la make-up artist profite du fait que Penda soit devant l’objectif pour faire des tests maquillage sur une autre personne de l’équipe.
Cela lui permet de visualiser la suite et de vérifier si le styliste est satisfait avant de l’appliquer sur Penda. Encore des minutes gagnées ! 

Geoffrey, le styliste n’est d’ailleurs pas en reste en matière de talent et d’expérience. En effet, dans un shooting, le styliste sélectionne les vêtements à l’avance en suivant un moodboard. 

moodboard mode pour shooting Marie Claire

Et c’est pourtant sur le moment même qu’on choisit LA veste ou LE collier qui donnera la touche en plus. Geoffrey nous a prouvé que l’œil du styliste faisait toute la différence. Impulsion stylistique ! 

Mécontent d’une première association de vêtements, après seulement quelques minutes, il est parvenu à une combinaison qui nous laissait tous un peu dubitatifs sur le portant, mais qui une fois sur Penda nous a ébahi : le résultat était là, superbe et inattendu.  

Fin de shooting, rangement et satisfaction

Le shooting touche à sa fin, les dernières photos sont prises, mais il reste encore à faire ! Par exemple : noter tous les vêtements, bijoux et accessoires portés par Penda, pour qu’ils puissent légender les images dans le magazine.  
Le rangement du studio commence et nous en profitons pour recueillir les réactions de l’équipe à chaud : 

On finit de ranger les vêtements, de plier les écrans et le moment est venu de faire une accolade et  féliciter chacun pour le travail accompli.  

Tout n’est pas encore fini pour certains : Julien et son assistant devront encore envoyer les photos finales.

Ce qui est sûr, c’est qu’on a tous hâte de voir le résultat de ce fameux shooting dans les pages Mode du Marie Claire Belgique d’Avril.

Envie de toi aussi participer à un shooting ? Que tu sois mannequin, maquilleuse ou photographe, inscris-toi maintenant sur Kasting Kafé et profite de 3 mois gratuits.

N'hésite pas non plus à consulter notre article sur les conseils pour se constituer un bon book ou celui sur la meilleure façon de s'habiller pour un casting.

Retour

Inscrivez-vous maintenant, c'est gratuit